Prébiotiques et Proiotiques

Prébiotiques et Probiotiques

Prébiotiques, probiotiques et votre santé : pourquoi en avez-vous besoin ? Quels sont leurs effets et bienfaits sur votre organisme et votre flore intestinale ? Quelle est l’action et l’effet de ces derniers sur notre système immunitaire et notre digestion ? Pouvons-nous les retrouver dans des gélules de compléments alimentaires ? Tant de questions auxquelles nous allons répondre.

Quelle différence entre prebiotique et probiotique ?

Tout d’abord, sachez que vous êtes ce que vous mangez (encore plus si vous avez lu Le Charme discret de l’intestin de Giulia Enders) ! Ou plus exactement, vous êtes ce que vous nourrissez, soit les milliards de petites créatures qui vivent dans votre flore intestinale, dans votre tube digestif, votre “gut” comme l’appelle nos amis anglos-saxons. La paroi de votre intestin, comme toutes les surfaces de votre corps, est couverte de milliards de créatures microscopiques, principalement des bactéries. Ces organismes créent un micro écosystème appelé le microbiote intestinal humain. Et bien que vous ne ressentez pas réellement sa présence, ce microbiote joue un rôle primordial sur votre santé. Il a un effet sur votre humeur ou encore votre comportement. Sachez également que votre microbiote est unique. Les êtres humains ont une vingtaine de souches communes et une autre centaine de souches dont les caractéristiques vont totalement varier d’un individu à l’autre.

Il n’est donc pas surprenant que ce que vous transmettez à votre microbiote joue un rôle sur votre organisme. Cela a un effet sur vous et évite donc certaines maladies. Et plus il est équilibré, plus vous êtes en bonne santé. La clé d’un microbiote sain est de maintenir une osmose entre les quelques 1 000 espèces différentes de bactéries (des milliards au total) bénéfiques et présentes dans votre intestin. Il y a deux façons de maintenir cet équilibre dans votre flore intestinale : aider les microbes déjà présents à se développer en leur donnant les aliments qu’ils aiment (les prebiotiques via les végataux) et ajouter des microbes vivants directement dans votre corps (les probiotiques via les produits laitiers ou gélules).

Quels sont les prébiotiques ?

Les prébiotiques sont des fibres végétales spécialisées. Leur action est de poids. Elle est similaire à un engrais. Ils stimulent la croissance de bactéries saines. On les trouve dans l’alimentation et dans de nombreux fruits et légumes, en particulier ceux qui contiennent des glucides ou sucres complexes (à ne pas confondre avec les sucres raffinés), tels que les fibres, la cellulose et l’amidon résistant. Ces glucides ne sont pas assimilées par votre corps, ils passent donc par le système digestif haut pour devenir de la nourriture pour votre microbiote, votre colon droit ou gros intestin .

Où trouver des prébiotiques dans l’alimentation ?

La liste des aliments prébiotiques est longue, des asperges aux ignames. Une recherche rapide sur Internet vous donnera des dizaines d’exemples de produits aux effets bénéfiques. Une consultation avec un diététicien peut être nécessaire. Leurs bienfaits sont désormais reconnus par les études. Ils sont importants pour votre système immunitaire. Ils permettent en outre de prévenir de certaines maladies liées à la flore intestinale (diarrhée, ballonnements etc.). Les prébiotiques se retrouvent donc tour particulièrement dans les végétaux et légumes. Selon les études, les fruits frais et de saison, via leurs fructo-oligosaccharides (« FOS »), apportent également une quantité non négligeable de fibres. N’oublions pas aussi la prise de céréales complètes et de légumineuses.

Par ailleurs, la liste des compléments alimentaires prébiotiques est conséquente bien que ces derniers n’en portent pas le nom. En effet, le terme de prebiotique ne peut pas, à ce jour, figurer sur un produit. Ils contiennent généralement un glucide complexe comme les fibres. Les fabricants commercialisent ainsi des aides nutritionnelles répondant à des conditions spécifiques, comme la vitalité ou la récupération, tout en affirmant que certains de leurs ingrédients favorisent la croissance de certains types de bactéries.

Quels sont les probiotiques les plus efficaces ?

Les probiotiques sont différents en ce sens qu’ils contiennent des organismes vivants, généralement des souches spécifiques qui s’ajoutent directement à la population de microbes sains déjà présents dans votre flore intestinale. Nous parlons parfois de bactéries lactiques comme le bifidobacterium ou encore le lactobacillus. Comme les prébiotiques, vous pouvez prendre des probiotiques à la fois par le biais de l’alimentation ou via gélules. L’aliment le plus courant et contenant des probiotiques est probablement le yaourt.

Le yaourt est fabriqué par la fermentation du lait avec différentes bactéries, qui sont laissées dans le produit final. Il conviendra néanmoins d’en mesurer l’impact en fonction de votre tolérance au lactose. Ceci étant dit, d’autres aliments fermentés, tels que la choucroute, le kombucha et le kimchi, sont également de bonnes sources de probiotiques !

Les compléments alimentaires probiotiques contiennent également des organismes vivants. Une dose unique peut comprendre une souche particulière de microbe ou un mélange de microbes. Comme pour les prébiotiques, les fabricants de gélules de probiotiques commercialisent des produits parfois destinés à des maladies spécifiques, comme le syndrome du côlon irritable. En France, l’emploi du terme “probiotiques” est autorisé sur les produits. Un diététicien agréé peut vous aider à faire le tri.

Pré et Probiotiques, Symbiotiques : ce qu’il faut retenir.

Il n’existe pas de micro problèmes lorsque l’on évoque la flore intestinale, l’organisme ou votre santé. Notre avis compte et nous le savons. Voici ce qu’il faut retenir des études et effets.

Les prébiotiques se retrouvent particulièrement dans les végétaux. Ils sont essentiels à notre santé et notre digestion. Les avis sont unanimes : le prebiotique est à la source des probiotques. Ils sont indissociables et indispensable au confort intestinal et tout simplement à la vie. D’ailleurs, un terme revient parfois : symbiotiques. Que signifie t-il ? Il caractérise la symbiose entre les prébiotiques et les probiotiques. Symbiotiques définit donc le lien inéluctable entre ces derniers. Vous l’aurez compris, une première étape est ainsi une bonne alimentation avec nombreux végétaux dont des fruits (contenant entre autres des oligosaccharides).

Parallèlement, il existe de très nombreuses sources et formes de probiotiques notamment dans les denrées fermentés. Par exemple, un type de bactérie couramment utilisé est le bifidobacterium ou encore le lactobacillus (un genre de bactéries à gram positif, de la famille des Lactobacillaceæ). Il existe plus de 120 espèces de lactobacillus, et au moins une douzaine d’entre elles sont utilisées comme probiotiques. De plus, il existe plusieurs autres types de bactéries, chacune comptant des dizaines d’espèces, ce qui donne une variété étonnante de probiotiques disponibles. Et même lorsque vous sélectionnez un type de bactérie, la quantité contenue dans le complément peut varier d’une marque à l’autre. Les bienfaits n’étant pas similaires d’un produit à l’autre, gardez à l’esprit que l’essentiel est d’améliorer votre confort intestinal.

Conclusion quant à l’utilité

En conclusion, mangez des végétaux et légumineuses et complétez par une aide nutritionnelle sous forme de gélule ! Ce sont vos alliés de poids ! Lorsque vous prenez un probiotique, faites donc des recherches sur l’affection que vous souhaitez traiter et sélectionnez-le en fonction de cette affection. Si vous cherchez un confort quotidien ou un traitement préventif, choisissez un complément alimentaire estampillé exclusivement probiotiques. Gardez également à l’esprit que si un probiotique peut s’avérer prometteur dans le traitement d’une maladie, il est probable que la recherche et les études en soit encore à leurs débuts. Ainsi et bien que le complément alimentaire améliore les conditions digestives de nombreuses personnes, lorsque vous envisagez la prise d’un complément alimentaire pré ou probiotiques, demandez l’avis de votre médecin.